Les solutions pour corriger des seins tubéreux

Certaines femmes souffrent d’une affection congénitale au niveau de la poitrine, appelée « malformation du sein tubéreux » ou « syndrome du sein tubéreux ». La forme inhabituelle du sein peut être gênante et affecter l’état psychologique des femmes qui en sont atteintes.

Qu’est-ce que les seins tubéreux

La malformation mammaire tubéreuse est une affection congénitale d’une gravité relativement importante.

Cette malformation est généralement caractérisée par des seins cylindriques, en forme de tube, dont le volume varie d’une patiente à une autre. Les seins sont généralement hypotrophiques, mais peuvent dans certains cas être de taille normale ou hypertrophique.

Des seins tubulaires peuvent présenter une base d’implantation de taille réduite. L’expansion du sein se fait uniquement vers l’avant, d’où leur forme en tube.

Le placement du sillon sous-mammaire est, dans la majorité des cas, trop ascensionné et asymétrique.

Dans certains cas, le tissu glandulaire peut faire hernie à travers l’aréole, donnant lieu à un prolapsus de l’aréole et du mamelon.

Une patiente présentant une ou plusieurs parmi ces affections, quel que soit leur degré de gravité, est candidate à la correction chirurgicale de la malformation du sein tubéreux.

De nombreuses patientes ne savent pas qu’elles ont une malformation de la poitrine tubéreuse. Elles se contentent de penser que leurs seins sont anormaux et ne réalisent pas qu’il existe des interventions de chirurgie esthétique et reconstructive appropriées pour les corriger et leur redonner un aspect naturel.

Comment corriger la malformation mammaire tubéreuse

La correction chirurgicale dépend des anomalies spécifiques présentes.

Dans les cas bénins où le sein est hypotrophique, une simple augmentation mammaire par pose d’implants peut résoudre le problème. Souvent, en raison de la constriction du tissu mammaire, l’augmentation est combinée au marquage et à la libération du tissu mammaire.

Dans d’autres cas, une mastopexie avec correction de la hernie et une aréole élargie est également pratiquée.

Dans les cas graves où la patiente a très peu de peau dans la moitié inférieure du sein, la poitrine est reconstruite par étapes. Tout d’abord, un extenseur de tissu est placé pour étirer la peau dans le pôle inférieur du sein. L’augmentation mammaire et la mastopexie sont réalisées au deuxième stade.

Dans le cas d’un sillon sous mammaire haut sur le thorax avec hypertrophie mammaire, la correction consiste simplement en une réduction mammaire avec libération de la constriction du pli infra-mammaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 4 =