L’homme, les cheveux et la libido

Les hommes naissent peut être égaux, mais leur héritage pilaire n’est jamais le même. Or, pour certains, avoir moins de cheveux sur la tête, malgré la fortune en banque, peut être une source importante de dénigrement de soi, de perte d’estime de soi. Les cheveux sont pour l’homme, un argument important de séduction, ne pas en avoir ou être chauve peut impacter sur la virilité masculine.

Chute de cheveux et libido


Les cheveux ne font pas seulement le charme de la femme. Un homme avec une belle toison s’en servira autant comme un argument de séduction auprès de l’autre sexe. Si les cheveux de Samson mettent en évidence plus la force masculine, il faut dire qu’au long de l’histoire, la chevelure masculine n’a pas toujours eu le même impact social ou la même interprétation.
Si certains religieux au cours de l’histoire se rasent, c’est en effet pour renoncer à ce besoin de plaire. Mais dans l’Egypte antique, les hommes avec des perruques à base de cheveux naturels pouvaient se distinguer socialement, comme ça été aussi le cas chez les Gaulois et même les Francs où il suffisait de raser certains rois pour s’en débarrasser.
Tout compte fait, les 3 religions monothéistes sont d’accord pour dire que les cheveux sont un objet de séduction. On comprend que les perdre pour un non-croyant peut affecter sa libido. Voilà pourquoi d’aucuns cherchent une solution définitive pour la calvitie.

 

Traitement de la calvitie et perte de libido

 

Cette fois il ne s’agit pas d’une simple atteinte à la virilité provoquée par le complexe de l’alopécie. On soupçonne à l’origine de l’impuissance masculine chez l’homme, un traitement de la calvitie fait à base de finastéride.
Aussi utilisée dans le traitement de l’hypertrophie bénigne, de la prostate, que dans la prise en charge médicamenteuse de la calvitie, la finastéride serait à l’origine de la dysfonction érectile et des troubles éjaculatoires.

 

Le Propecia mis en cause

 

Pour des chercheurs américains qui ont publié les résultats de leurs recherches, le Propecia utilisé pour faire repousser les cheveux, donnerait le résultat escompté, mais la libido serait réduite considérablement. Certaines des personnes ayant utilisé ce médicament à base de finastéride auraient subi sur leur sexualité d’importants effets secondaires pendant des mois, voire des années (douleur testiculaire, baisse de la libido, impuissance, dysfonction érectile, etc.). On se pose dès lors la question de savoir « à quoi sert-il à un homme de gagner ses cheveux s’il doit perdre sa libido ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 + 11 =