fbpx

Iran : nouvelle technique de chirurgie esthétique des yeux

Pour la première fois dans le monde, un groupe de chercheurs iraniens a introduit un nouveau test pour diagnostiquer l’état des glandes lacrymales tombantes. En effet, ce test a été utilisé pour les personnes aux paupières tombantes qui vont consulter des chirurgiens plasticiens pour subir une blépharoplastie.

Liaison entre paupières tombantes et glandes lacrymales tombantes

Le test a été développé par une équipe de recherche du Centre de recherche sur les yeux de l’Université iranienne des sciences médicales et introduit à la Société américaine des chirurgiens esthétiques par un professeur qui a supervisé l’équipe de recherche.

Il s’est avéré qu’un nombre considérable de personnes aux yeux tombants qui consultent des médecins pour une blépharoplastie ont également des glandes lacrymales tombantes, qui doivent être traitées. En raison de la chute des paupières, il est très difficile de diagnostiquer les glandes lacrymales tombantes. Parfois, l’affection n’est pas diagnostiquée, ce qui entraîne des problèmes tels que la protrusion de la partie extérieure de la paupière ou une fistule des glandes lacrymales.

Le nouveau test mis au point par le professeur Kashkooli et son équipe, permet de diagnostiquer les glandes lacrymales tombantes avec une précision de 100% avant une blépharoplastie.

Techniques optées par les chirurgiens européens et asiatiques

Comme l’a annoncé l’Université iranienne des sciences médicales, le professeur Kashkooli, membre du corps enseignant de l’université, a, jusqu’à présent, présenté au monde 14 nouvelles techniques, traitements et tests concernant les opérations des paupières, des sourcils, des orbites et des conduits lacrymaux.

Ces techniques uniques ont été présentées dans des cercles internationaux et publiées sous forme d’articles dans des revues américaines et européennes réputées. Il a prononcé des discours en tant qu’orateur invité dans plus de 15 pays, à savoir les États-Unis, le Japon, l’Espagne, l’Inde, la Chine, la Turquie et la Grèce, où il a présenté ses nouvelles méthodes de chirurgie.